Retour au menu  

Séance groupe II n° 12 du  30/01/2012
Un puissant traitement d'images : Gimp. Notions de calques

I Téléchargement et installation
Téléchargez la version la plus récente de Gimp, par exemple la 2.6.11 à l'adresse suivante : http://www.clubic.com/lancer-le-telechargement-8340-0-the-gimp.html

Installez le logiciel en double-cliquant sur le fichier d'installation puis en acceptant la licence. Cliquez sur "Next", puis sur "Install now". Terminez avec "Finish". Gimp est installé et il est en français.
Si Gimp s'obstine à ne pas parler français, allez voir ici  :   gimp-langue.html

II Prise de contact
Ouvrez le logiciel.
Gimp est un peu déroutant lors de sa première utilisation, car son espace de travail est éclaté entre plusieurs fenêtres réparties sur l'écran, ayant chacune sa vocation propre, et que l'utilisateur peut disposer à sa guise.

A l'ouverture, vous vous trouvez face à deux fenêtres :

- une fenêtre principale, au centre de l'écran, comportant la barre de menus habituelle (Fichier, Edition, Sélection etc..) et un espace d'édition en beige léger ;

- une boîte à outils, comportant tous les outils de retouche d'images, que nous avons déjà vus avec d'autres logiciels (sélection, baguette magique, pipette, texte, remplissage, etc...). Au-dessous de cette boîte à outils, se trouve une zone d'options des outils, définissant pour chaque outil choisi, des tailles, tolérance, opacité ou transparence etc...).

Si vous avez à l'écran une 3ème fenêtre intitulée Calques, Canaux, Chemins etc..., fermez-la pour le moment.

Nous allons, pour un début, travailler uniquement sur cette configuration, c'est à dire fenêtre principale au centre et boîte à outils à gauche accompagnée de sa fenêtre d'options. Positionnez les fenêtres afin qu'elles n'empiètent pas l'une sur l'autre.

Il n'y a pas dans Gimp de flèche d'annulation pour revenir aux actions antérieures. Ce retour se fait avec Ctrl+Z que vous devez bien connaître.

III Entrainement : Ouverture d'une image
Mettez deux images personnelles sur votre Bureau img1.jpg  et img2.jpg (définition supérieure à 1000 px)

Dans la fenêtre d'édition de Gimp, faites Fichier/Ouvrir. Vous vous trouvez face à une arborescence de votre disque dur vous permettant de voyager jusqu'à votre zone d'images. Recherchez le Bureau et ouvrez img1.jpg. L'image apparaît dans la zone d'édition, encadrée d'une ligne tiretée. Cliquez sur la sélection rectangulaire  dans votre boîte à outils (en haut à gauche). Sélectionnez une zone rectangulaire de votre image. Une commande très importante pour revenir d'une action en arrière : Ctrl+Z. Défaites votre sélection avec cette combinaison de touches.

Refaites une sélection rectangulaire 2:3 encadrant la partie intéressante de votre image. Pour cela,  la sélection rectangulaire étant activée, cochez, dans les options en-dessous, la case "Fixé", choisissez à côté "Proportions" et dans la fenêtre de saisie juste en dessous, écrivez "2:3". Ainsi, toute proportion de sélection se fera dans le rapport 2x3, qui est l'apparence d'une photo 10x15, comme nous l'avons vu avec XnView. Sélectionnez la partie de l'image qui vous convient.

 A partir de là, faites les trois gestes fondamentaux d'un traitement d'images :
-recadrez (Image/découper la sélection)
-redimensionnez (Image/Echelle et taille de l'image/Echelle).
Mettez img1.jpg en 400 px de large. Puis cliquez simplement sur le nombre de la hauteur : si votre rapport l/h est bien 2:3, la hauteur va se mettre automatiquement à 600 px.
-compressez  (Fichier/Enregistrer sous/(Donner le nom)/Enregistrer/Régler le curseur de la compression/Enregistrer). Enregistrez sous le nom test1.jpg et fermez l'image.
Faites la même chose avec img2.jpg que vous enregistrerez sous le nom test2.jpg
Ces deux images en réserve vont nous servir au § VII

IV Entrainement : Sélection composite
Ouvrez l'image img1.jpg. Nous allons, ce qui est nouveau, ajouter une sélection elliptique à une sélection rectangulaire. Pour cela, cliquez d'abord sur la sélection rectangulaire et sélectionnez une zone sur l'image ouverte. Cliquez ensuite sur la sélection elliptique (à droite de la sélection rectangulaire, dans la fenêtre d'outils), puis, dans les options d'outils (partie inférieure de cette fenêtre, en-dessous, repérez l'icône qui indique : Mode :"Ajouter à la sélection courante". Cliquez  dessus. Le curseur se transforme en une croix, un cercle et un plus. Tracez une zone ovale touchant la zone rectangulaire déjà sélectionnée. A partir de cette sélection, vous pouvez couper, copier coller, remplir, etc...

On peut, de la même façon, enlever une zone à la sélection courante avec l'icône correspondante dans les options de sélection.

Faites un clic droit sur la sélection, puis Edition/Couper pour voir l'effet produit. Revenez en arrière avec Ctrl+Z, jusqu'à retrouver l'image originale sans les sélections successives.

V Entrainement : Remplissage d'une zone

Si vous lancez une action en conservant une sélection active, cette action ne concernera que la zone de sélection.

Image img1.jpg toujours ouverte, changez la couleur de Premier Plan (PP) comme vous le faites avec un autre traitement d'image (deux rectangles colorés imbriqués, dans la zone d'outils). Acceptez par Valider. La couleur d'arrière-plan est souvent notée AP.

Activez l'outil de remplissage et cliquez sur une zone de l'image : tous les pixels de même valeur prennent la couleur de PP (premier plan). Bien sûr, on peut jouer sur la tolérance qui, dans Gimp, s'appelle "Seuil". Plus le seuil est haut, plus de pixels approchants sont concernés.

Puis, sélectionnez une zone rectangulaire, activez l'outil de remplissage à nouveau et cliquez à l'intérieur de la zone sélectionnée en tenant la touche Maj appuyée : tout l'intérieur de la sélection prend la couleur de premier plan (PP). Revenez en arrière avec Ctrl+Z.

Faites la même opération mais en tenant la touche Ctrl enfoncée : cette fois, c'est la couleur d'arrière-plan qui joue.

VI Entrainement : Tracé de contour
Pour tracer une image géométrique, il suffit de faire une sélection correspondante, puis clic droit sur la sélection, "Edition" et "Tracer la sélection". Puis choisir l'épaisseur de ligne et la couleur, puis cliquer sur "Tracer". Revenez en arrière, puis fermez l'image.

VII Exercice d'application des connaissances et notions de calques : liaison harmonieuse de 2 photos

Objectif : Cet exercice va nous permettre de mettre côte à côte deux images en brisant la ligne droite qui les sépare, rendant leur cohabitation plus harmonieuse.

On ouvre  avec Gimp l'image test1.jpg, puis on ouvre test2.jpg en tant que calque : menu « Fichier » =>  "Ouvrir en tant que calque". La deuxième photo recouvre la première.

Pour pouvoir agencer les photos, il va falloir un peu de place. Pour cela on augmente la taille de la zone de travail : menu « Images » =>  "Taille du canevas". Les images de l’exemple ont une largeur de 400px. Pour que deux images puissent entrer dans le canevas (zone de travail) côte à côte en se chevauchant un peu, on choisit une largeur de 750 px. La bande de 50 px commune aux deux images sera la zone de transition.
Commencez par casser la proportion automatique en cliquant sur le maillon de chaîne. Entrez la valeur de la largeur (750 px) et de la hauteur (600 px). Cliquez sur « Redimensionner ».

Note
:La partie du canevas non utilisée par l'image se présente en damier.
La taille du canevas dépend de la taille de vos images de base, elle est donc à adapter en conséquence.

On va maintenant placer les deux photos sur la zone de travail : dans la boite à outils, sélectionnez l’outil "Déplacement". Il s'agit d'une quadruple flèche.

Déplacez les calques en les faisant glisser avec l’outil de déplacement , afin de couvrir complètement le canevas.
Ouvrez la fenêtre de calques en faisant "Fenêtres/Fenêtres ancrables/Calques". Positionnez-la dans un coin droit de l'écran pour qu'elle ne gêne pas.
Les deux calques apparaissent : le premier ouvert s'appelle "Arrière-plan". Le deuxième porte son nom "test2.jpg". Vous remarquez qu'à côté de chacun d'eux figure un oeil. Cliquez successivement sur chaque oeil. Cette action fait disparaitre l'image qui lui correspond.
C'est le calque en bas de la pile qui est derrière : si on le fait glisser au sommet de la pile dans la fenêtre de calques, son image  passe devant l' autre. On peut jouer sur l'opacité, ce qui rend le calque d'arrière-plan plus ou moins transparent.
La gestion des calques est extrêmement complexe. Nous resterons dans le mode "Normal".

Les images étant positionnées, il reste à faire la transition entre les photos. Pour cela on va utiliser des masques de calque.

Sélectionnez le calque au sommet de la pile (on clique gauche dessus) puis clic droit =>  « Ajouter un masque de calque ». Dans la fenêtre d’option, choisissez « Blanc » puis " Ajouter"

Sélectionnez l’outil « Pinceau » dans la boite à outils.
Choisissez une brosse à bord doux de grand diamètre.
Sélectionnez le masque du calque le plus haut puis dessinez avec la brosse le long de la zone de superposition pour l’effacer (comme si vous vouliez mélanger les deux images).
Si vous avez trop effacé le calque, inversez les couleurs de premier et de second plan (touche raccourci: X) puis peignez pour faire réapparaitre le calque. Et n'oubliez pas que vous pouvez revenir en arrière avec Ctrl+Z.
Tant que votre image conserve ses calques, elle n'est pas terminée. La dernière opération consiste à fusionner les calques. Ainsi vous obtiendrez une image unique visible avec n'importe quel traitement d'image.
Cliquer sur "Image/Aplatir l'image".