Retour au menu  

Séance groupe II n° 10 du 14/01/2013
Le traitement d'images avec Photofiltre 7

I Le traitement d'images : Introduction et notions de base

Lorsque l'on manipule une image ou qu'on la regarde par plaisir,  trois paramètres ont une grande importance. La difficulté est qu'ils sont contradictoires, et qu'en en agissant sur l'un, on modifie les autres.
Il s'agit de la définition, de la qualité, du poids du fichier.

La définition est la dimension en pixels (picture elements) du rectangle constituant l'image. On confond souvent ce terme avec résolution qui est le nombre de pixels par unité de surface et caractérise un matériel (écran, imprimante, scanner).
Par exemple : 72 ppp (pixels par pouces) ou 72 dpi (dots per inch) est la résolution d'un écran. Par confusion, ces deux termes sont souvent employés l'un pour l'autre.

La qualité de l'image est  caractérisée par sa finesse, sa netteté,  ses détails,  son contraste et sa luminosité équilibrés. Lorsque l'on zoome une image de qualité médiocre, on arrive très vite à une pixellisation (effet d'escalier).

Le poids du fichier est le nombre d'octets utilisés pour sauvegarder l'image.

La réduction d'une image consiste à trouver un bon compromis entre ces trois facteurs, en fonction de l'action projetée.
Pour s'afficher, une image utilise toujours un outil (traitement d'image ou visionneuse) qui  s'ouvre d'abord, puis édite le fichier désiré.
Windows possède sa propre visionneuse, qui permet de voir l'image à l'écran mais ne permet pas ses modifications.
Pour modifier une image, il faut utiliser un outil qui s'appelle " Traitement d'images ". Il en existe de nombreux, gratuits ou payants, simples ou sophistiqués. Citons par exemple : Photoshop, la référence des professionnels, Gimp, son équivalent en gratuit, XnView, Picasa... Nous allons utiliser un outil gratuit, libre de téléchargement, qui s'appelle Photofiltre.

II Photofiltre 7 : Présentation du logiciel

Photofiltre 7 est un logiciel de retouche d’images très complet.

Il permet d’effectuer des réglages fondamentaux ou avancés sur une image et de lui appliquer un éventail de filtres. Son utilisation, simple et intuitive, permet une prise en main rapide. La barre d’outils, proposant l’accès aux filtres standards par simple clic de souris, lui donne un côté convivial. Sa large palette d'outils permet aux personnes qui débutent de se familiariser avec le monde du graphisme. On y retrouve les fonctions standards de réglage (luminosité, contraste, teinte, saturation, correction gamma) et des filtres artistiques (aquarelle, pastels, encre de chine, pointillisme, effet puzzle, etc.).
Il a aussi le grand avantage de régler automatiquement le zoom d'une image lors de son affichage, pour éviter que les photos d'une grande définition ne ne soient affichées qu'en partie à l'écran (ce qui désespère et exaspère bon nombre de débutants).
Photofiltre 7 gère aussi maintenant les calques.
Vous pouvez le télécharger à l'adresse suivante : http://www.commentcamarche.net/download/telecharger-34090233-photofiltre-7
Cliquez sur le bouton vert "Télécharger Version gratuite 5 Mo"
Vous allez trouver dans votre zone de téléchargement le fichier exécutable suivant : pf7-setup-fr.exe
Attention à ne pas télécharger Photofiltre Studio, qui lui, est payant.
Double-cliquez dessus pour installation.
Fenêtre de bienvenue >>Suivant>>Contrat de licence d'utilisation>>Cochez "J'accepte"
Puis Suivant >>Acceptez le dossier d'installation par Suivant>>Dossier du menu Démarrer : Acceptez par Suivant>>
Décocher "Installer barre d'outils Ask "
Suivant puis Installer. Photofiltre 7 s'installe. Sortez par Fermer. Photofiltre 7 est disponible.

IV Examen de la page de travail

Téléchargez l'image suivante et placez-la sur votre bureau : "petit-bonze.jpg"
Dans l'ordre suivant, ouvrez Photofiltre 7 , puis l'image " petit-bonze.jpg" qui se trouve sur votre bureau.

Barre de titre : contient le nom de l'outil et le nom du fichier actif

Barre de menus déroulants : Contient la majorité des fonctions du logiciel

Barre d'outils : reprend sous forme d'icônes, les fonctions les plus souvent utilisées

Barre des filtres : agit sur les différents paramètres de l'image : variation de luminosité, de contraste, de teinte, correction gamma, niveaux de gris, sépia, dégradé etc

Palette de retouches : permet de dessiner, de sélectionner, de cloner  etc...

Barre d'état : contient notamment la définition de l'image, le codage des couleurs, les coordonnées du pointeur, la définition de la sélection, le rapport largeur/hauteur.

V Caractéristiques d'une image

Dans la barre d'état qui appartient à Photofiltre (et non pas la barre des tâches, qui appartient à Windows) vous voyez apparaître 3 nombres. Dans le cas de notre image : 960x720x16M. Ces indications sont extrêmement importantes.
Les deux premiers nombres constituent la définition de l'image. Dans l'exemple donné, l'image a une "largeur" de 960 points de couleur (ou gris, ou noir) sur une "hauteur" de 720 points de couleur. Si votre écran est un 17 pouces, il a normalement une définition de 1024x768, c'est à dire que l'image y entre parfaitement en largeur et en hauteur, en zoom 100%.
Lorsque vous affichez une image de définition plus grande que celle de votre écran, elle ne loge pas, et vous devez :
-soit la faire circuler avec les barres de défilement ;
-soit la zoomer pour qu'elle trouve sa place dans l'écran.
Ou bien, un zoom automatique l'adapte à votre écran. C'est le cas de Photofiltre, qui adapte l'image à l'écran. Mais dans ce cas, vous remarquez que le zoom n'est plus à 100%.
Attention  Le zoom ne change pas la définition de l'image mais simplement sa grosseur apparente à l'écran.

Le troisième nombre constitue la richesse de codage informatique de l'image (plus ce nombre est élevé, plus l'image est riche, mais plus le fichier qui la contient est lourd. (Ici, 16 millions de couleurs)

De nos jours, les deux codages les plus utilisés sont le 16 bits (65000 couleurs) et le 32 bits (16 millions de couleurs plus transparence)

VI Trois gestes de base sur l'image

Nous allons apprendre à réduire le poids d'une image en agissant sur 3 fonctions :
-recadrer ;
-redimensionner ;
-compresser.

1° Recadrer (ou rogner ou retailler) :

Cela consiste à ne conserver d'une image que la partie intéressante.
Dans l'image que vous avez ouverte avec Photofiltre, cliquez gauche en un point sans relâcher et déplacez votre souris pour tracer un rectangle. Relâchez la pédale. Vous venez de sélectionner une partie de l'image. Lorsque vous amenez votre curseur sur un des côtés, il se transforme en double-flèche. Cliquez et déplacez. La ligne de sélection se déplace et vous pouvez maintenant définir votre choix avec précision. Faites la même opération pour les quatre côtés. Votre image est maintenant sélectionnée. A partir de maintenant, toute action s'appliquera à la sélection.
Faites Image/Recadrer. Cliquez sur Recadrer. Il ne reste plus que la partie choisie. Le reste a disparu.
Remarquez que la définition, dans la barre d'état a changé, indiquant maintenant les dimensions de la nouvelle image.

Exercice 1 : Dans l'image "petit-bonze.jpg", vous allez  isoler le personnage principal et l'extraire de l'image originale. Enregistrez le nouveau fichier sur le bureau sous le nom "petit-bonze01.jpg". Quelle est la nouvelle définition de  l'image ?  Quel est le poids du fichier ?

 : Quand vous isolez un personnage, il faut toujours que la partie de l'image située devant lui soit supérieure à la partie située derrière.

2° Redimensionner :

Nous allons mettre maintenant cette nouvelle image à la définition que nous souhaitons.
Dans Photofiltre 7 , cliquez sur Image/Taille de l'image. Apparaît une fenêtre qui vous donne les 2 dimensions de l'image et un tableau de saisie dans lequel vous allez entrer la dimension souhaitée. Vérifiez que "Pixels" est l'unité choisie et que "Conserver les proportions" est coché (sinon, l'image se déformerait).
Entrez une largeur inférieure (100 pixels par exemple). Puis cliquez sur OK. La nouvelle image apparaît et sa nouvelle définition est mentionnée en-dessous.

Exercice 2 : Ouvrez "petit-bonze01" avec Photofiltre. Redimensionnez l'image pour qu'elle fasse 400 pixels de large. Quelle est sa nouvelle hauteur ? Enregistrez-la sous le nom de "petit-bonze02.jpg". Quel est le poids du fichier qui la porte ?

3° Compresser :

Nous allons maintenant enregistrer cette image sous forme d'un fichier compressé.
Dans Photofiltre, cliquez sur Fichier/Enregistrer sous.
Dans Type : vous allez pouvoir passer en revue les différents formats d'image :
BMP ne compresse pas l'image (à proscrire pour internet, fichiers trop lourds)
JPEG, TIF, GIF, PNG sont des formats compressés. Nous les utiliserons.
Tapez un nouveau nom d'image (petit-bonze03.jpg) dans "Nom du fichier". Choisissez le format jpg.
Vérifiez bien l'emplacement de sauvegarde dans "Enregistrer dans". Vous pouvez vous entraîner en mettant l'image sur le Bureau. Cliquez sur Enregistrer.
Une fenêtre s'ouvre, qui vous propose un taux de compression. En faisant glisser le curseur, vous pouvez choisir un fichier plus léger (image moins bonne) ou une image meilleure (fichier plus lourd). C'est l'histoire du compromis cité au début.
Vérifiez le poids du fichier en cliquant sur Aperçu. (Un fichier image à envoyer par mail sur internet doit varier entre 100 Ko et 500 Ko environ) (Ko= Kilo-octets = 1000 caractères, chiffres ou lettres)
Lorsque le poids vous convient, cliquez sur OK.

Exercice 3 : "Petit-bonze02" étant ouvert, faites un "Enregistrer sous". Le nouveau fichier s'appellera  "petit-bonze03.jpg" et sera localisé sur le Bureau. Réglez le poids du fichier aux environs de 28 Ko (poids correct d'une photo à mettre sur un site internet). Enregistrez-le.