Retour au menu  

Linux Ubuntu version 11.10 Oneiric Ocelot
Utilisation
 

I Installation d'Ubuntu

Pour installer Ubuntu 11.10, il faut :

-télécharger l'image .iso de l'installation ; voir http://www.ubuntu-fr.org/telechargement

-graver cette image sur un CD vierge avec Néro (ou autre) grâce à la rubrique « Graver une image sur le disque » ;

-vérifier dans le Bios que l'ordre de boot (amorçage) place le lecteur de CD en prioritaire sur le disque dur ;

-lorsque le CD est gravé, il faut booter sur le CD d'installation , suivre les recommandations et répondre aux questions.

Tous les conseils concernant ces actions sont donnés dans un excellent site, qu'il est inutile de reproduire ici. L'adresse est http://doc.ubuntu-fr.org/

A ce sujet, si vous voulez progresser avec Linux, vous aurez souvent à chercher des réponses sur internet. Notamment, les commandes en ligne sont difficiles à mémoriser, et il est tentant d'aller les chercher sur internet, base de connaissance riche et facile à exploiter.
Vous obtiendrez des tas de renseignements utiles en tapant simplement dans votre moteur de recherches : "utiliser Ubuntu".

II Installation d'un paquet, lancement de l'application et installation dans le dock de lanceurs

Installation d'un paquet :

Lançons le Gestionnaire de paquets Synaptic, installé la dernière fois. Linux nous demande notre mot de passe. Donnons-le et validons. Dans la barre de recherche, écrivons « Gimp », puis cliquons sur « Rechercher ». Il nous faut maintenant cocher le paquet « Gimp » puis le paquet d'aide en français « Gimp-help-fr ». Un menu contextuel nous propose « Sélectionner pour installation ». Cliquons dessus. Dans la barre de menu, une commande « Appliquer » côtoie une coche verte. Cliquons dessus. Une fenêtre de confirmation s'ouvre : Cliquons sur « Appliquer ». L'installation se poursuit et les téléchargements s'effectuent si nécessaire. Cliquer sur « Fermer » à la fin. L'application est maintenant installée et la version mise à jour.

Lancement de l'application : Créons un dossier « Traitement-image » dans notre espace perso.
Dégageons complètement le bureau.
Dans le dash (tableau de bord), tapons « Gimp ». L'icône du traitement d'image doit apparaître.
Lançons l'application par un double-clic ce qui va ouvrir Gimp pour une retouche d'image. Dans ce but, télécharger l'image qui se trouve sur internet à l'adresse suivante :       image à télécharger               et mettons-la sur le bureau.
Disposons les trois fenêtre de Gimp de façon pratique (ne pas cacher les zones de menus)
Fichier/Ouvrir : Ouvrons l'image qui se trouve sur le bureau.
Prenons l'outil de sélection rectangulaire et sélectionnons la partie de l'image qui nous intéresse : encadrez la fillette.
Puis Image/Découper la sélection.
Nous allons maintenant redimensionner l'image pour la rendre plus légère et diminuer sa définition. .
Image/Echelle et taille de l'image. Donnons une nouvelle dimension : fixez la largeur à 300 px puis cliquez sur l'autre dimension : elle se met automatiquement à la proportion convenable.
Il nous reste à l'enregistrer : Fichier/Enregistrer sous. Recherchons le lieu de notre enregistrement : c'est le dossier "Traitement-image" dans notre espace perso.
Cliquons sur Enregistrer et choisissons jpeg parmi les multiples formats proposés. Une fenêtre de compression s'ouvre : choisissez la compression que vous voulez donner à votre image. Cochez « Afficher l'aperçu dans la fenêtre d'image ». Plus la compression sera grande, plus le fichier sera léger, mais plus mauvaise sera l'image. Donnez un nom à votre image. Appelez-la "fillette.jpg". Cliquez à nouveau sur « Enregistrer ».

Mise de l'icône dans le dock de lanceurs :
Gimp étant ouvert, son icône doit figurer dans le dock de lanceurs (peut-être dans la zone non visible, en-dessous de l'écran : faire défiler le dock). Mais dès que l'on va fermer cette application, l'icône disparaîtra. Si l'on souhaite la garder (logiciel utilisé souvent), on fait un clic droit sur l'icône et on clique sur "Conserver dans le lanceur".

Installation d'une application à partir de la logithèque

Dans le dock de lanceurs se trouve une icône "Logithèque. Si on l'ouvre et que l'on tape le nom d'un logiciel, celui-ci va apparaitre et l'on saura s'il est installé ou non. Pour l'installer, c'est tout simple, il suffit de cliquer sur Installer. S'il est installé, on peut cliquer sur "Supprimer".
Exemple : Recherchez le logiciel audio-vidéo "Banshee".

III Utilisation de la ligne de commande.

Pour utiliser la ligne de commande, il faut ouvrir un Terminal avec la commande Ctrl-Alt-T. A partir de là, Ubuntu est prêt à recevoir une commande en ligne s'adressant à son noyau.

1- Exemple simple : Mise à jour en ligne de commande


Ouvrez un terminal et tapez la commande :
sudo apt-get upgrade

dans laquelle sudo signifie « substitute user do », c'est à dire « exécuter en se substituant à l'utilisateur ayant tous les droits » ou encore "agir en super-utilisateur".

apt-get signifie que l'on va utiliser les paquets d' "Aptitude", le dépôt officiel de paquets d'Ubuntu.

upgrade est la mise à jour.

Après avoir tapé sur Entrée, il vous est demandé votre mot de passe. L'installation commence et la machine passe en revue l'état du système. Puis elle vous demande si vous voulez continuer. Répondez par O (oui). La mise à jour se déroule et peut durer un bon moment.
Il y a une différence essentielle entre sudo apt-get ugrade et sudo apt-get update. Le premier met à jour tous les paquets dans leur version la plus récente, le deuxième met à jour la liste des paquets récents (et non les paquets eux-mêmes).

2- Autres solutions pour la mise à jour

a) Dans Paramètres système

Si vous allez dans Paramètres système (Ubuntu 11.10), vous trouverez une rubrique appelée « Sources de logiciels ». Ouvrez-la et vous verrez un onglet intitulé « Mises à jour ». Vous pourrez choisir les mises à jour que vous voulez obtenir et leur fréquence de téléchargement. Dans "Choisissez de préférence", optez pour  "Mises à jour de sécurité" et "Mises à jour recommandées".
Vous pouvez décider une fréquence de téléchargement chaque semaine par exemple et « Afficher immédiatement ».
Dans l'onglet Logiciels Ubuntu, vous obtiendrez les mises à jour des applications. Cochez les 4 lignes dans « Téléchargeables depuis internet »
Sortez par « Fermer ». Dorénavant, les mises à jour installables s'afficheront dans votre dock de lanceurs.

b) Grâce à Synaptic

Si vous avez installé le gestionnaire de paquets Synaptic, ouvrez-le puis cliquez en haut à gauche sur « Recharger ». Cette opération va rechercher les applications ayant fait l'objet d'une mise à jour. Si vous cliquez sur « Tout mettre à niveau », les mises à jour vont s'effectuer dans le dépôt de paquets.

3- Autre exemple de commande en ligne
Si l'on veut éditer le menu du grub, (gestionnaire de boot permettant de lancer le système) il suffit de taper la commande suivante :

sudo gedit /boot/grub/grub.cfg

dans laquelle gedit est l'éditeur de texte
/boot et /grub sont les dossiers du chemin de grub.cfg
grub.cfg est le fichier de configuration du dual boot (qui lance windows ou linux au choix)
On modifie ensuite le texte puis on enregistre et on relance. En effet, presque toute la configuration de Linux est faite de fichiers texte et non pas binaires.

Inutile de vouloir mémoriser les commandes en ligne, ou de les noter : si vous en avez besoin, vous les trouverez facilement sur internet et un simple copier-coller dans le terminal à partir d'un des nombreux sites les mettra en oeuvre.
Rappelons que le terminal peut être ouvert par Ctrl-Alt-T en surimposition à n'importe quelle fenêtre ou site internet ouvert.