Retour au menu  

Linux Ubuntu version 12.04 Precise Pangolin
Utilisation
 

I Installation d'Ubuntu 12.04

Pour installer Ubuntu 12.04, il vous faut :
-télécharger l'image .iso de l'installation. Voir aux adresses suivantes
http://www.ubuntu-fr.org/telechargement
http://www.clubic.com/telecharger-fiche214458-ubuntu-precise-pengolin.html
http://releases.ubuntu.com/precise/
(site officiel, en anglais,  où vous trouverez toutes les distributions : desktop, alternate, server, 32 et 64 bits, iso et torrent etc).
Il est conseillé de vérifier l'intégrité de la copie (voir § N° III).

-graver cette image sur un CD vierge avec Néro (ou autre) grâce à la rubrique « Graver une image sur le disque » ;

-vérifier dans le Bios que l'ordre de boot (amorçage) place le lecteur de CD en prioritaire sur le disque dur ;

-lorsque le CD est gravé, il faut booter sur le CD d'installation , suivre les recommandations et répondre aux questions(langue d'installation, fuseau horaire, format de clavier, partitionnement du disque, nom de l'utilisateur, nom de l'ordinateur, lancement automatique ou mot de passe au démarrage, téléchargement des mises à jour pendant l'installation.)


II  CD ou DVD ?    Version 32 bits ou version 64 bits ?


Le DVD ne contient pas plusieurs versions d'Ubuntu 12.04, mais une seule. En revanche, elle contient davantage d'applications, évitant tout téléchargement pendant l'installation.

La version 32 bits fonctionne sur tous les ordinateurs. En revanche, elle est un peu plus lente que la version 64 bits.
La version 64 bits fonctionne sur les ordinateurs modernes à architecture 64 bits. Elle prend en charge directement la RAM supérieure à 4 Go.

Pour nous, l'idéal est de télécharger une version française 32 bits, sous forme iso, et de la graver sur un CD-R bon marché (les CD-R les plus chers autorisent des gravures plus rapides mais moins sures que les gravures lentes).

III Authentifier une copie iso de l'installateur Ubuntu

La somme de contrôle (en anglais checksum), parfois appelée « empreinte », est un nombre qu'on ajoute à un message à transmettre pour permettre au récepteur de vérifier que le message reçu est bien celui qui a été envoyé. L'ajout d'une somme de contrôle à un message est une forme de contrôle par redondance, comme cela existe dans un code de carte bancaire par exemple.
Les codes utilisant les sommes de contrôle permettent de valider un message. Même un petit nombre d'altérations durant la transmission est  détecté. L'utilisation d'une unique somme de contrôle permet la détection mais non la correction des erreurs.
Pour être sûr du fichier que vous avez téléchargé et vous apprêtez à graver, il faut calculer son empreinte qui attestera de son intégrité. Il existe plusieurs outils pour cela (MD5checker.exe, MD5sum.exe...)
2- téléchargez le fichier  MD5checker.zip ici     et décompressez-le
3- ceci étant fait lancez l'outil MD5checker.exe (en anglais) (Tout est expliqué sur ce site)
4- sur la page de travail de MD5checker.exe, faites un glisser-déposer du fichier iso que vous avez téléchargé pour installer Ubuntu 12.04. Un scan de ce fichier iso débute et un code somme de controle est généré.
5- comparez ce code que vous avez obtenu avec le code officiel ci-dessous
Si les codes sont identiques, votre copie est intègre, octet par octet. Vous pouvez donc la graver.
Version d'Ubuntu 12.04
Code MD5
ubuntu-12.04-alternate-amd64.iso 9fcc322536575dda5879c279f0b142d7
ubuntu-12.04-alternate-i386.iso bcee4c03b704a9b62988505b7d8f3069
ubuntu-12.04-desktop-amd64.iso 128f0c16f4734c420b0185a492d92e52
ubuntu-12.04-desktop-i386.iso d791352694374f1c478779f7f4447a3f
ubuntu-12.04-server-amd64.iso f2e921788d35bbdf0336d05d228136eb
ubuntu-12.04-server-i386.iso 32184a83c8b5e6031e1264e5c499bc03
ubuntu-12.04-wubi-amd64.tar.xz d4aa1eb1131bacd46317dad1afc59ff6
ubuntu-12.04-wubi-i386.tar.xz 33452f884d1017aadde0ec468b83264c
wubi.exe 9813c75c0ef631942b4c9f989588ab85
Ubuntu 12.04 LTS 32 bits francophone 898c6fe424296d70058a742b51e7f730
Ubuntu 12.04 LTS 64 bits francophone c2079b25a0ce4f229210372d54a92c2a

IV Installation à partir d'une clé USB

Vous devez disposer d'une clé USB d'1,5 ou 2 Go minimum, formatée en FAT32.
Rendez-vous sur ce site    http://www.linuxliveusb.com/fr/download
et téléchargez la dernière version de LinuxLiveUSBCreator (version 2.8.12). Installez-la.
LiLi est conçu pour être utilisé à la fois par les débutants et par les experts en informatique.
Si vous êtes débutant, LiLi vous permettra d'essayer Linux pour la première fois, tout en ne modifiant pas Windows.
Et si vous êtes expert, LiLi vous permettra de tester presque n'importe quelle distribution Linux directement sous Windows, ou juste de l'installer à partir d'une clé USB au lieu de CDs.
Il ne vous reste qu'à mettre votre clé en place, puis lancer le logiciel.
Etape 1 : choisissez votre clé
Etape 2 : choisissez votre fichier iso (image du fichier d'installation Ubuntu)
Etape 3 : La persistance permet de conserver les données et les paramètres dans un espace réservé sur la clé USB après le redémarrage du système.
Etape 4 : Renseignez les options désirées
Etape 5 : Cliquez sur l'éclair pour lancer l'installation.
Etape 6 : Réglez votre BIOS pour que votre PC puisse booter au démarrage sur un périphérique USB
Etape 7 : Relancez votre PC. Vous pouvez à partir de là, soit essayer Ubuntu sans toucher à Windows, avec la persistance qui mettra à l'abri vos réglages, soit installer Ubuntu 12.04 sur votre PC comme vous le feriez à partir d'un CD.

V  Les nouveautés

Unity, la nouvelle interface par défaut d'Ubuntu, introduite à partir d'Ubuntu 10.10 pour les ordinateurs de type netbook,  a été  portée vers les postes de travail dès Ubuntu 11.04 et 11.10.  Les critiques de la part des utilisateurs de longue date d'Ubuntu ont été nombreuses durant tout le cycle de développement, et l'équipe de mise au point d'Unity en a tenu compte  et a revu sa copie.

1° Barre latérale ou barre de lanceurs (Unity Launcher ou Dock)

        La barre des lanceurs passe en mode "caméléon" : les boutons d'actions de la barre des lanceurs (la tuile du tableau de bord, du sélecteur d'espace de travail, des volumes amovibles et de la corbeille) changent de couleur afin de s'agencer avec votre arrière-plan.
    L'option "Conserver dans le lanceur" a été renommée "Retirer du lanceur".
    La Logithèque interagit aussi avec la barre des lanceurs : lors de l'installation d'une application à partir de la Logithèque, une animation fait glisser l'icône de l'application vers la barre des lanceurs et crée automatiquement une tuile. La tuile affiche la progression de l'installation puis devient active pour exécuter le programme.

2° Tableau de bord (Unity Dash) et loupes (Lens)

Le Dash d'Unity perd ses grosses icônes pour présenter les actions récentes de l'utilisateur.  Désormais, les dernières activités de l'utilisateur sont affichées : les derniers programmes exécutés, les derniers fichiers ouverts et les derniers téléchargements exécutés. Ceci donne donc un accès rapide aux derniers programmes lancés, mais non-attachés à la barre des lanceurs, ainsi qu'aux documents avec lequel l'utilisateur a interagi.

3°- HUD : Head-Up Display (Visualisation tête haute) dans Ubuntu 12.04

Le HUD recherche des éléments dans les menus de vos applications sans que vous ayez à les dérouler

L'affichage tête haute (head-up display en anglais, abrégé HUD), dans le contexte d'Ubuntu, est une nouvelle méthode pour parcourir les fonctions d'un logiciel à partir d'un moteur de recherche, plutôt qu'en utilisant des menus. Il s'agit donc d'une méthode complémentaire, disponible en parallèle aux menus traditionnels.

 À l'aide d'une fenêtre ouverte grâce à la touche Alt, l'utilisateur n'a qu'à saisir une action à faire effectuer par son logiciel. HUD se charge de parcourir les menus de l'application et propose à l'utilisateur les tâches que le logiciel peut accomplir. L'utilisateur n'a ainsi plus à explorer l'ensemble des menus d'une application pour trouver l'option ou l'action qu'il souhaite réaliser : HUD se charge de les lui présenter directement.
Il est prévu des améliorations pour les futures versions d'Ubuntu et d'Unity, avec une éventualité de   reconnaissance gestuelle et  de reconnaissance vocale. Le HUD n'est pas encore abouti.

4°- Autres nouveautés en vrac

  Dans Unity 5, lorsque vous maintenez la touche <Super> (la touche <Windows>) enfoncée, un récapitulatif des raccourcis clavier s'affiche à l'écran. Des numéros s'affichent dans la barre de lanceurs. Il suffit de taper le numéro correspondant pour lancer l'application.
  
5°- Configuration de Unity

    Quelques options de configuration de la barre des lanceurs de Unity sont accessibles à l'aide du panneau paramètres système Apparences. À partir de ce panneau, on peut régler la largeur de la barre des lanceurs et le comportement d'affichage de la barre (toujours afficher ou l'afficher uniquement lorsque le curseur de la souris se dirige vers la gauche de l'écran ou vers le coin supérieur gauche de l'écran).
    À l'aide du panneau Affichage, lorsqu'on dispose de deux ou plusieurs moniteurs, on peut régler sur quels écrans afficher la barre des lanceurs (sur tous les écrans ou sur l'un en particulier). On peut configurer aussi si le pointeur de la souris doit être retenu sur un seul écran ou doit pouvoir changer d'écran.

VI Modification du lanceur Grub (Pour ceux qui veulent travailler en ligne de commande)


Grub est un programme d'amorçage du micro-ordinateur permettant de choisir entre plusieurs systèmes, dont Linux et Windows.
Son fichier de configuration est /boot/grub/grub.cfg, qui ne doit pas en principe être modifié. Il est généré automatiquement par un autre programme situé ici : /etc/default/grub, qui, lui, peut être configuré par l'utilisateur. Celui-ci servira ensuite à mettre à jour le fichier de configuration, action déclenchée par la commande update-grub

1° Edition et modification de /etc/default/grub
Ouvrez un terminal avec Ctrl+Alt+T
Tapez la commande sudo gedit /etc/default/grub  On vous demande votre mot de passe. Renseignez-le
Le fichier s'ouvre.
Vous remarquez des lignes commençant par des dièses : ce sont de simples remarques, elles ne sont pas exécutables.
Deux lignes vont nous intéresser :
GRUB_DEFAULT=1 Cette ligne nous indique quel système va démarrer automatiquement lors du boot. Ici le 1 signifie que c'est la 2ème ligne qui lancera le système qu'elle contient (la première ligne est 0). Vous pouvez changer ce chiffre pour lancer un autre système automatiquement.
GRUB_TIMEOUT=5 Cette ligne signifie que Grub vous laissera 5 secondes pour choisir votre système de démarrage.
Vous pouvez, là aussi, changer le temps de latence (Ex: 10 pour 10 secondes)

2° Mise à jour du fichier grub.cfg
Dans le terminal, tapez la commande sudo update-grub
Cette commande met à jour le fichier de configuration grub.cfg qui va gérer le fonctionnement de l'amorçage (système par défaut et temps de latence). Mais d'autres réglages sont possibles.

VII Conclusion

Ubuntu 12.04 me semble être un système assez abouti, avec lequel on peut aisément effectuer tous les actes courants de la vie informatique (bureautique, traitement d'images, musique, vidéo, diaporamas, édition de pages web, navigation internet, messagerie,  etc). Toutefois, la mise au point de l'interface Unity est loin d'être parfaite (HUD notamment). Et Ubuntu 12.04 consomme trop de ressources pour être d'utilisation confortable sur des PC "d'âge moyen", comme c'était le cas avec les plus anciennes versions de Linux.